Webinaire ACD Innovation - INCREASE du 25 septembre 2020

Webinaire ACD Innovation – INCREASE du 25 septembre 2020

Replay du Webinaire ACD Innovation du 25 septembre 2020 :

INCREASE : un réseau de compétences dans la recherche de technologies durables pour la conversion de la biomasse

Intervenant : François Jérôme – IC2MP – CNRS-Université de Poitiers

Pour accéder au REPLAY

François Jérôme est directeur de recherche CNRS à l’Institut de Chimie des Milieux et Matériaux de Poitiers, et spécialisé dans le domaine de la catalyse pour la transformation de la biomasse.

L'introduction de carbone renouvelable dans l'industrie chimique nécessite de repenser les réactions et procédés. Dans ce contexte, nous avons créé en 2015 la fédération de recherche INCREASE. Il s‘agit d’un réseau collaboratif entre des laboratoires possédant des compétences complémentaires et des industriels de la chimie. Ensemble, l’objectif est de réaliser une recherche de pointe tout en intégrant les problématiques de transfert vers l’industrie le plus en amont possible des projets. INCREASE a été pensé comme une boite à outils avec des chercheurs dans différents domaines tels que la catalyse, le génie des procédés, l’impact environnemental, l’analyse de cycle de vie, l’agronomie, la physicochimie, les polymères, les sciences humaines et sociales, etc. INCREASE repose sur quatre piliers essentiels que sont (1) la recherche ; (2) l’évènementiel avec l’organisation de l’International Symposium on Green Chemistry qui a lieu tous les deux ans à La Rochelle (>700 personnes) ; (3) la formation, l’idée étant de former un pool de talents mieux armé face aux mutations de la chimie, et (4) l’ouverture vers le grand public.

L’objectif scientifique d’INCREASE concerne la transformation de biomasse non-alimentaire pour la production de produits chimiques de spécialité (tensioactifs, aromatiques, agents épaississants, etc.). L’objectif ici n’est pas de produire des molécules ou matériaux similaires à ceux existants déjà sur le marché, mais bien de développer des produits renouvelables offrant des performances supérieures à celles des produits fossiles, condition sine qua non pour pénétrer le marché. La stratégie mise en place consiste à évaluer le potentiel de rupture de technologies d’activation alternatives, parmi lesquelles on peut citer le plasma atmosphérique non-thermique, les ultrasons, le broyage, l’électrochimie, la photochimie, les micro-ondes, et leur couplage à la catalyse. Les réactions ciblées concerne principalement (1) la dépolymérisation contrôlée et la fonctionnalisation des polysaccharides et (2) les molécules plateformes.

 

Jutta Umbhauer

Articles correspondants

Close